Vendredi 3 avril – continuons d’avoir le contrôle

Bonjour.

 

Vous l’avez sûrement entendu, ou vu, ou lu… vous ne passerez pas le bac comme ce à quoi vous vous attendiez depuis 7 mois (voire depuis 17 ans !)

 

Aucun d’entre vous ne passera donc d’épreuve (sauf rattrapage) : ni écrite, ni orale, ni optionnelle (pas de théâtre, pas de danse, pas de musique, etc).

 

Votre bac sera constitué d’un contrôle continu calculé dans chaque matière sur la base des trois trimestres de terminale, et bien sûr des résultats déjà obtenus aux épreuves anticipées de français et des travaux pratiques encadrés.

Bien sûr, la part prise par le troisième reste à définir, et elle est fonction de la date à laquelle les cours reprendront. Aucune note attribuée pendant le confinement ne sera prise en compte. Seules compteront pour le troisième trimestre celles obtenues avant la suspension des cours le 14 mars dernier, et après le retour en classe si celui-ci à lieu.

 

Les cours se prolongeront donc jusqu’au 4 juillet et l’assiduité à ces cours (de même que le fait de rendre les travaux demandés pendant le confinement, même si leurs notes ne compteront pas) sera un facteur essentiel pour l’obtention de l’examen (propos du ministre).

 

Pour ceux d’entre vous qui auraient une note finale entre 8 et 10, les règles du rattrapage s’appliqueront : possibilité de passer deux matières pour remonter deux notes, lors d’épreuves orales début juillet.

 

L’inconnue qui demeure est celle de la reprise des cours (et c’est bien pour ça que la décision d’un contrôle continu total a été prise : pour ne pas être obligé de tout modifier à la dernière minute au cas où il faudrait différer le retour en classe à après début mai, ce qui est pour le moment le projet).

Dans l’attente, et quelle que soit la forme que cela prend d’une matière à l’autre, la « continuité pédagogique » se poursuit donc jusqu’aux vacances de Pâques.

Au moins.

 

 

Bon week-end !

Vendredi 3 avril – bilan sur les graphes

Bonjour.

 

Commençons par la correction de l’exercice 6 sur le modèle proie – prédateur.

 

Ces six exercices ont permis de dégager un certain nombre de règles qui son récapitulées dans ce cours.

 

Quelques remarques à propos de ce document :

  • Nous avons constaté que le traitement « par lignes » diffère du traitement « par colonnes »; ces différences sont synthétisées ici par les deux colonnes qui comparent point par point les aménagements auxquels penser selon le cas dans lequel on se trouve.
  • N’hésitez pas à reprendre les six exercices traités pour vérifier chaque affirmation du bilan, et lui donner du sens en le reliant à ce qui a déjà été fait et constaté; en particulier la dernière, sur la limite de la matrice A^n, peut être aisément testée dans les différents exercices même si aucune question sur ce sujet n’avait directement été posée.

 

Pour lundi je vous laisse utiliser ce cours pour traiter les exercices :

  • 7 page 139
  • D page 127 (nouvelle situation à découvrir)

 

Bon week-end.

 

 

 

 

Mardi 31 mars – exode rurale

Bonjour.

 

Voici le corrigé d’une part de l’exercice 5 sur les graphes, et du dernier exercice de cryptographie.

 

Je vous invite à travailler pour vendredi le dernier exercice (modèle proie – prédateur) de la feuille d’exercices sur les graphes, assez calculatoire (courage !)

 

Après cela, on fera un bilan des différentes techniques liées aux graphes, à la notion d’état stable, à la traduction matricielle des graphes, aux suites de matrices qui en résultent, etc.

 

Bonne semaine à tous.

 

 

Mardi 24 mars – Doudou le hamster

Bonjour.

 

Voici la correction de l’exercice 3.

 

Ce qui est important c’est que vous commenciez à comprendre comment tout cela fonctionne : les graphes, la modélisation qui est derrière avec des matrices lignes ou colonne s(et les différences de traitement que cela engendre), l’écriture de la matrice de transition uniquement à l’aide du graphe, puis les calculs que cela rend possibles, la recherche de l’état stable et les diverses interprétations.

 

On applique tout cela à l’exercice 4, pour vendredi.

 

Bonne journée !

 

 

 

 

Samedi 21 mars – on continue de découvrir les graphes avec l’exercice 2

Bonjour.

 

Voilà la correction de l’exercice 2 des graphes et suites de matrices.

 

En cas de question, vous connaissez la règle : commentaire sur cette page ou mail à mon adresse perso caumon314@numericable.fr ou sur MBN.

 

Pour mardi je vous invite à faire l’exercice avec notre mascotte : Doudou le hamster (exercice 3) et également l’exercice 107 page 36 (sur la cryptographie).

 

Bon week-end.

 

 

Correctif de la correction du 109 page 37

J’avais oublié une ligne dans la modification de l’algorithme de la question B2.

 

Voici la version complète ici.

 

Deux remarque à propos de cet algorithme :

  • on aurait pu intégrer une variable p et y mettre dès le début la valeur 9m+5 de sorte qu’à la fin le reste cherché figure bien dans une variable qui, conformément à l’énoncé, s’appelle p ; in fine ça ne change pas grand chose : l’utilisateur n’est pas nécessairement conscient des noms des variables et des lignes de code intermédiaire !
  • on pourrait tout à fait enlever la variable c et la ligne qui incrémente sa valeur à chaque tour de la boucle puisque dans le contexte de la question, seule la valeur du reste compte et qu’on n’utilise pas le quotient.