En toute autonomie

Bonjour.

 

Voilà comme annoncé une première série de documents pour travailler de façon autonome indépendamment des cours.

Il s’agit de fiches ciblées sur une technique particulière, qui pose traditionnellement problème à certains : la loi binomiale, la croissance comparée, l’utilisation des représentations paramétriques des droites, etc. Elles contiennent toutes un rappel de la technique en question, un exemple détaillé, et plusieurs exercices corrigés pour s’entrainer.

Les voici :

 

Pour ce qui est des exercices de révisions et/ou de synthèse, en voici quelques-uns.

Bien sûr, l’absence d’examen terminal vous dispensera des révisions générales habituelles. Mais vous savez bien qu’en maths il est impossible d’aborder les derniers chapitres sans que ceux-ci fassent référence à des techniques vues plus tôt dans l’année… Et comme il est désormais acquis que nous nus reverrons, et que donc il y aura des notes pour le troisième trimestre qui représentera un tiers de votre contrôle continu, autant ne pas perdre le contact avec les chapitres déjà étudiés et qui, tous sont représentés dans les exercices que vous avez là.

 

Premiers éléments de corrigés ci-dessous :

 

Bon travail !

13 réflexions au sujet de « En toute autonomie »

  1. Bonjour.
    C’est un peu tôt pour décider de ça.
    ll faudra déjà voir dans quelles conditions se passe la « rentrée » (date exacte, demi groupes ou classes entières, etc) : ça reste très flou.
    Ensuite évidemment, les chapitres traités pendant le confinement seront évalués mais disons… pas le premier jour !!!

  2. Bonjour,
    Quand on doit calculer la limite de la fonction n3, lorsqu’elle tend vers 0, pourquoi par composition on dit qu’elle tend vers moins l’infini alors que normalement c est une forme indéterminée

    • Bonjour Yasser.
      Bien sûr qu’il vient de la partie A puisque f'(x) est du signe de g(x) et que le signe de g(x) a justement été établi grâce à alpha dans la question A3.

    • Une deuxième question,
      Dans l’exercice 4, quand il faut montrer que le point k est l’orthogonalité du plan,est ce que on peut trouver la représentation paramétrique de la droite BG qui appartient au plan BEG et faire la même manipulation que pour la droite FD ?

      • Non pas exactement.
        Il y a deux choses bien distinctes à démontrer dans cette question :
        1) la droite (FD) est orthogonale au plan (BEG)
        2) l’intersection de (FD) et de (BEG) est le point K

        Pour 1, facile, tout est dans le cours G5.
        Pour 2, en l’absence d’équation de plan (chapitre G6) il faut revenir au plus concret : d’une part K est sur la droite (FD) (facile) et d’autre part K est aussi dans le plan (BEG) et pour cela, il faut se ramener à de la coplanérité de 4 points, donc de trois vecteurs.

  3. Bonjour,
    j’aimerais savoir si du coup on aura un contrôle sur les chapitres que contient le DS6 ou bien allons directement vers un DS7.
    Merci.

Répondre à Anonyme Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.